Le matelas Topponcino

Matelas Topponcino Biologique

Si vous faites des recherches sur la pédagogie Montessori pour les enfants dès le premier âge, vous avez probablement vu passer des références au matelas Topponcino.

A la naissance de mes enfants, je ne connaissais pas ce matelas. Personne ne nous en a parlé dans notre entourage. Et c’est bien dommage. Je suis certaine qu’il aurait été très utile à la maison. Je vais vous raconter comment nous aurions pu l’utiliser.

L’idée de Maria Montessori

Dans un de ces ouvrages Maria Montessori explique ce qui suit :

Il faut manipuler et bouger l’enfant avec soin, ne pas le baisser soudainement pour le plonger dans son bain, ne pas l’habiller rapidement ni brutalement – brutalement dans le sens que toute manipulation d’un enfant nouveau-né est brutale tant il est délicat, aussi bien sur le plan psychique que sur le plan physique. Le mieux de tout serait que le nouveau-né […] soit porté sur un matelas moelleux.

“Education pour un monde nouveau” Maria Montessori

Ce matelas est un topponcino. Il est fin, très souple, en coton, de forme ovale, et on peut changer la housse. L’idéal est d’avoir plusieurs housses.
Il est fabriqué à partir de matériaux naturels – épaisseurs de coton ou de laine – puis recouvert d’un doux revêtement en coton. On l’utilise pour maintenir bébé, le porter, le déplacer. Et on laisse l’enfant dormir sur son matelas.

Si on avait su !

Je ne sais pas chez vous, mais pour nous le sommeil de notre premier enfant nous a transformé en véritable ninja ! Lorsqu’on le déposait dans son lit alors qu’il s’était endormi dans nos bras on craignait toujours qu’il ouvre les yeux… On marchait sur la pointe des pieds pour sortir de sa chambre en visant les lattes de planchers qui ne craquaient pas. Interdiction de respirer et de parler.

Le moment le plus difficile était celui de la séparation, le moment où on le décollait de nous. Bien lové contre nous, au chaud, et soudain le choc thermique. Pleurs ! Traduction : “Pourquoi je ne suis plus maintenu ? Il fait froid ! …” Franchement quand on s’endort le soir sur le canap’ avec un plaid, on a aucune envie d’en sortir ! Bin, c’était pareil pour lui.
On a cherché et essayé des solutions comme le mettre dans sa gigoteuse avant l’heure du coucher, ou le déposer avec l’écharpe de portage, attendre et le passer dans sa gigoteuse ensuite. Très mauvaise idée parce que je devais le soulever pour enlever l’écharpe et je finissais par le réveiller. Ou encore l’écarter de nous mm par mm pour que la différence soit infime et progressive… Bref, on était prêt à tout pour qu’il puisse dormir et nous aussi.

Qu’aurait changer un topponcino ?

Ça n’aurait pas tout réglé c’est sûr. Toutefois, ce matelas facilite bien la transition. Il est sécurisant pour le bébé car il reste en permanence au contact du topponcino qui garde l’odeur (très important l’odeur ! Vous pouvez même dormir avec le matelas les jours avant la naissance de votre enfant) et la chaleur.
Si l’enfant s’est endormi sur son topponcino au sol ou sur le lit des parents, il permet de le déplacer plus facilement. On le fait glisser tout doucement et on le soulève lentement. Souvenez-vous ce qu’a écrit Maria Montessori “ni rapidement ni brutalement.”

Le matelas topponcino peut ainsi s’utiliser dès les premiers jours de votre enfant. Pour le transporter de son lit au tapis à langer, pendant l’allaitement ou le biberon, lorsqu’il est au sol sur un tapis… Encore une fois, il représente un élément de son environnent qui ne change pas et donc rassurant pour lui.
Si vous optez pour un couffin, les dimensions du topponcino lui permette de s’y intégrer parfaitement.
Bien installé dans un fauteuil ou dans le canapé, le topponcino peut permettre à un ainé de tenir sur lui son petit frère ou sa petite soeur. Il sera plus stable et mieux installé que dans ses bras.

Votre enfant est précieux et il est important de le déplacer et de s’en occuper avec beaucoup de douceur et de tendresse. Le matelas topponcino aide à cela en conservant la chaleur et les odeurs de ses parents. Il facilite les déplacement et permet de maintenir le bébé. Sécurisant pour l’enfant et pour l’adulte, le matelas répond aux besoins physiologiques de votre enfant.

Si vous avez une machine à coudre, c’est un accessoire qui ne présente pas de difficultés de réalisation. Pour vous lancer, je vous conseille l’ouvrage “Je fabrique mon matériel Montessori” de Laurence Loiseau David. (lien non affilié). Vous pouvez également vous procurer matelas et housses dans notre boutique ByMuForU.com.

Pour être informé des nouveaux articles , abonnez-vous à la newsletter.

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici. Lire notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire